忍者ブログ

以下に読まれるのは、アントナン・アルトー『神の裁きと訣別するためにPour en finir avec le jugement de dieu 』の(跋文、のようなものを除いた)第一パートである。底本にはガリマールからの全集第13巻を利用した。転載にあたっては、なるべくアルトー本人の字下げ等を再現するよう試みたが、それが功を奏しているかどうか、心許ない。『神の裁きと訣別するために』は、跋文も含めて全部で6つのパートから構成されており、下に転載した部分以外のパート名は「トゥトゥグリ」、「糞便探求」、「問いがなされる……」、そして「結論」というものであり、それぞれの朗読は、最初がアルトー、「トゥトゥグリ」がマリア・カザレス、「糞便探求」がロジェ・ブラン、「問いがなされる……」がポール・テヴナン、そして「結論」で再びアルトーが担当している。



J'ai appris hier
(il faut croire que je retarde, ou peut-être n'est-ce
 qu'un faux bruit, un des sales ragots
 comme s'il s'en colporte entre évier et latrines
 à l'heure de la mise aux baquets des repas une
 fois de plus ingurgités),
J'ai appris hier,
l'une des pratiques officielles les plus sensation-
 nelles des écoles publiques américaines
et qui font sans doute que ce pays se croit à la
 tête du progrès.
Il paraît que, parmi les examens et épreuves que
 l'on fait subir à un enfant qui entre pour la
 première fois dans une école publique, aurait
 lieu l'épreuve dite de la liquer seminale ou
 du sperme.
et qui consisterait à demander à cet enfant nouvel
 entrant un peu de son sperme afin de l'insérer
 dans un bocal.
et de la tenir ainsi prêt à toutes les tentatives de
 fécondation artificielle qui pourraient ensuite
 avoir lieu.
Car de plus en plus les Américaines trouvent qu'ils
 manquent de bras et d'enfants,
c'est-à-dire non pas d'ouvriers
mais de soladats,
et ils veulent à toute force et par tous les moyens
 possibles faire et fabriquer soldats
en vue de toute les querres planétaires qui
 pourraient ultérieurement avoir lieu,
et qui seraient destinées à démontrer par les
 vertus écrasantes de la force
la surexellence des produits américains,
et des fruits de la sueur américaines sur tous les
 champs de l'activité et du dynamisme possible
 de la force.
Parce qu'il faut produire,
il faut par tous les moyens de l'activité possible
 remplacer la nature partout où elle peut être
 remplacée,
il faut trouver à l'inertie humaine un champs
 majeur,
il faut que l'ouvrier ait de quoi s'employer,
il faut que des champs d'activités nouvelles soient
 crées,
où ce sera régne enfin de tous les faux produits
 fabriqués,
de tous les ignobles ersatz synthétiques
où la belle nature vraie n'a que faire,
et doit céder une fois pour toute et honteusement
 la place à tous les triomphaux produits de
 remplacement
où le sperme de toutes les usines de fécondation
 artificielle
fera merveille
pour produire des armées et des cuirassés.
Plus de fruits, plus d'arbres, plus de légumes,
 plus de plantes pharmaceutiques ou non et
 par conséquence plus d'aliments,
mais des produits de synthèse à satiété,
dans des vapeurs,
dans des humeurs spéciales de l'atomosphère, sur
 des axes particuliers des atomosphères tirée de
 force et par synthèse aux résistance d'une
 nature qui de la guerre n'a jamais connu que
 la peur.
Et vive la gurre, n'est-ce pas?
Car n'est-ce pas, ce faisent, la guerre que les
 Américaines ont préparée et qu'il prépare ainsi
 pied à pied.
Pour défendre cet usinage insensé contre toutes
 les concurrences qui ne sauraient manquer de
 toutes parts de s'élever,
il faut des soldats, des armées, des avions, des
 cuirassés,
de là ce sperme
auquel il paraîtrait que les gouvernement de
 l'Amérique auraient eu le curot de penser.
Car nous avons plus d'un ennemi
et qui nous quette, mon fils,
nous, les capitalistes-nés,
et parmi ces ennemis
la Russie de Staline
qui ne manque pas non plus de bras armés.
Tout cela est trés bien,
mais je ne savais pas les Américains un peuple si
 guerrier.
Pour se battre il faut recevoir des coups
et j'ai vu peut-être beaucoup d'Américains à la
 guerre
mais ils avaient toujours devant eux d'incommen-
 surables armées de tanks, d'avions, de cuirassés
qui leur servaient de bouclier.
J'ai vu beaucoup se battre des machines
mais je n'ai vu qu'à l'infini
       derrière
les hommes qui les conduisaient.
En face du peuple qui fait manger à ses chevaux,
 à ses bœufs et à ses ânes les dernières tonnes
 de morphine vraie qui peuvent lui rester
 pour la remplacer par des ersatz de fumée,
j'aime mieux le peuple qui mange à même la
 terre le délire d'où il est né,
je parle les Tarahumaras
mangeant le Peyotl à même le sol
pendant qu'il naît,
et qui tue le soleil pour installer le royaume de la
 nuit noire,
et qui crève la croix afin que les espaces de
 l'espace ne puissent plus jamais se rencontrer
 ni se croiser.

C'est ainsi que vous allez entendre la danse du
 TUTUGURI.

PR
この記事にコメントする
お名前
メールアドレス
URL
コメント
この記事へのトラックバック
この記事にトラックバックする:
カレンダー
01 2017/02 03
S M T W T F S
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28
最新トラックバック
メール
ブログ作成者(はやし)に直接訴えたいことがある、という場合は、下のアドレスにメールをどうぞ。

thayashi#ucalgary.ca
(#を@に置換してください)

ブログ内検索
Google
WWW を検索 このブログ内を検索

はやしのブログ内で紹介された
 書籍の検索はこちら
 音盤の検索はこちら
ランダムおすすめ
(忍者ブログに引越してから、うまくうごかなくなってしまいました。いつか、直します)
Randombook
このブログで紹介したことのある本をランダム表示。
Randomusic
このブログで紹介したことのある音をランダム表示。
自分がらみのリンク
はやしのブログ書籍一覧
このブログで言及された書籍の一覧。
はやしのブログ音盤一覧
このブログで言及された音盤の一覧。
最近のおすすめ本
最近のおすすめ音

Copyright © [ はやしのブログ ]
No right reserved except those which belong to someone else.
Special Template : 忍者ブログ de テンプレート and ブログアクセスアップ
Special Thanks : 忍者ブログ
Commercial message : [PR]